Cette oeuvre a pour particularité d'avoir été réutilisée. Une peinture fauve représentant une femme nue assise dans un verger a été retournée, tendue sur châssis et badigeonnée. double face 1

Une autre peinture plus symboliste dans des tons froids a été appliquée au revers de la première. double face 2

Le challenge a été de restaurer les deux faces de l'oeuvre et de trouver un système de cadre-chassis permettant de montrer les deux côtés.

L'oeuvre avait été stockée sans châssis et s'était fortement détériorée sur les bords peints repliés. Le badigeon recouvrant la face fauve a été retiré à l'aide de mélange de solvants appropriés. double face 3

L'épaisseur des deux couches de peinture et les manipulations maladroites avait fortement affaibli la couche picturale "fauve". Une imprégnation de cire-résine a été effectuée afin de rétablir une cohésion entre toutes les couches. Ensuite des bords de tension neufs en polyester ont été collés à l'aide de film BEVA 371 du côté paysage symboliste. double face 4

Des incrustations de toile saine aux endroits lacunaires ainsi qu'un masticage structuré ont permis de rétablir les bords. doubleface 5

Un retouche à l'acrylique a été posée sur les mastics pour obtenir une matière couvrante, structurée et stable. Une dernière retouche au vernis-cire a permis de retrouver une lecture fluide de l'oeuvre. La dernière étape a été de poser la toile dans un cadre conçu par l'encadreur "Framing" qui pince la toile et permet de voir les deux faces du tableau. doubleface 6

doubleface 8

doubleface 9

Voici le travail finalisé... doubleface 11

doubleface 12