L'atelier de Sophie

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 26 juillet 2012

restauration d'un tableau double face

Cette oeuvre a pour particularité d'avoir été réutilisée. Une peinture fauve représentant une femme nue assise dans un verger a été retournée, tendue sur châssis et badigeonnée. double face 1

Une autre peinture plus symboliste dans des tons froids a été appliquée au revers de la première. double face 2

Le challenge a été de restaurer les deux faces de l'oeuvre et de trouver un système de cadre-chassis permettant de montrer les deux côtés.

L'oeuvre avait été stockée sans châssis et s'était fortement détériorée sur les bords peints repliés. Le badigeon recouvrant la face fauve a été retiré à l'aide de mélange de solvants appropriés. double face 3

L'épaisseur des deux couches de peinture et les manipulations maladroites avait fortement affaibli la couche picturale "fauve". Une imprégnation de cire-résine a été effectuée afin de rétablir une cohésion entre toutes les couches. Ensuite des bords de tension neufs en polyester ont été collés à l'aide de film BEVA 371 du côté paysage symboliste. double face 4

Des incrustations de toile saine aux endroits lacunaires ainsi qu'un masticage structuré ont permis de rétablir les bords. doubleface 5

Un retouche à l'acrylique a été posée sur les mastics pour obtenir une matière couvrante, structurée et stable. Une dernière retouche au vernis-cire a permis de retrouver une lecture fluide de l'oeuvre. La dernière étape a été de poser la toile dans un cadre conçu par l'encadreur "Framing" qui pince la toile et permet de voir les deux faces du tableau. doubleface 6

doubleface 8

doubleface 9

Voici le travail finalisé... doubleface 11

doubleface 12

restauration d'une peinture cubiste décorant le plateau d'une console

Ce tiroir du début du XX ième siècle m'a été confié afin d'en ôter le vernis. tiroir 1

Malheureusement ce vernis synthétique s'est avéré être très résistant à tout type de solvants. Une application de compresses et décapant a permis de ramollir la couche de vernis et de la retirer mécaniquement à l'aide d'un scalpel. Une fois retirée la couche de vernis laisse apparaître les tons frais et francs de la composition. tiroir 2

Un vernis chargé de cire a été utilisé pour protéger la peinture en lui donnant un aspect satiné. tiroir3

dimanche 5 février 2012

restauration d'une peinture sur toile représentant Saint Antoine

Travail de sous-traitance pour la société Bajart, sous l’égide de l’Institut Royal du Patrimoine Artistique. Collégiale Saint Vincent à Soignies.

Lire la suite...

restauration d'une peinture représentant un paysage de viaducs italiens

Paysage de viaducs italiens, J . Portaels

Lire la suite...

restauration d'une peinture de l' école italienne XVIII ième.

Ecole italienne XVIII ième.

Lire la suite...

restauration d'une peinture sur toile représentant un bouquet de fleurs.

Cette œuvre a subi une intervention antérieure très malheureuse...

Lire la suite...

conservation-restauration de sculptures polychromes en sous traitance pour l’atelier France Vicat et la société Adraganthe.

Conservation du chœur de la collégiale Saint Vincent de Soignies.

Lire la suite...

Chantier de rénovation et décoration d’un ancien salon fumoir de 1930

Cette pièce était décorée entièrement dans le style cabinet chinois, assez prisé à l’époque.

Lire la suite...

Jésus console les filles d’Israël.

Chantier de restauration d’une œuvre monumentale Bernard Pierre WEISER Eglise St Christophe de Tertre

Lire la suite...

mardi 24 janvier 2012

Le retour de l'atelier

"Il faut bien comprendre que l'art n'existe que s'il prolonge un cri, un rire ou une plainte" (J. Cocteau)

Notre rôle humble est de prolonger ce cri, ce rire ou cette plainte  et de les transmettre aux générations futures sans laisser de trace...

Dans la discipline actuelle de la conservation et restauration d’œuvres d’art, une œuvre peinte doit toujours être traitée avec le plus grand respect pour son état original mais également pour son passage dans le temps qui a pu la marquer plus ou moins fortement.

Notre rôle de restaurateur est de faire la part des choses entre l’état original, l’état actuel, les interventions antérieures et de pouvoir rétablir un état esthétiquement et déontologiquement acceptable qui tient compte de tous ces éléments.

Les deux maîtres-mots qui régissent le choix des matériaux que j’utilise sont: réversibilité et stabilité. En effet, mes interventions doivent pouvoir être facilement ôtées sans endommager l’œuvre et elles doivent rester stables dans le temps (retouches ne s’assombrissant pas, vernis restant transparent et incolore…).

Atelier de restauration de tableaux situé au coeur de Bruxelles je travaille aussi bien avec des particuliers, des antiquaires, des fabriques d'églises, des entreprises de restauration, des assurances, des administrations communales etc... je pratique des tarifs très raisonnables et mes délais sont clairs et précis.

Je me déplace ou reçois à l'atelier de conservation de peintures , situé au coeur de Bruxelles (près de la place Meiser), afin de diagnostiquer l'état de l'oeuvre et prévoir un traitement adapté à chaque cas... suivi d'un devis gratuit pour tout particulier, ou payant mais déductible de facture pour les assurances.

Chaque restauration d'oeuvre peinte est soigneusement documentée et un cd contenant toute le suivi photographique du travail est remis avec l'oeuvre après traitement.

N'hésitez pas à me contacter au 0495:20.23.17 pour tout renseignement. A bientôt!